FANDOM


Épreuves et triomphes d'un monarque, chapitre 3


Chapitre troisième : Aux portes de DaguefilanteModifier

Pendant une douzaine d'années après la bataille de Granden Tor, les royaumes de Hauteroche furent en paix, et les navires marchands de Haltevoie, Daguefilante et Sentinelle sillonnèrent les mers pour commercer avec tous les ports de Tamriel. Dans la salle de travail de mon père, à Haltevoie, j'ai appris la gestion des cargaisons, la tenue des comptes et la fluctuation des monnaies. Mais Pierric de Cumbrie connaissait la nature du monde et il ne se satisfaisait pas de n'apprendre à son fils que les arts de la paix et du commerce. Chaque matin je m'exerçais avec le capitaine d'armes de Cumbrie, et chaque après-midi, lorsque le temps le permettait, je chevauchais un destrier aux côtés des dragons lourds de Ménévia. Ce n'était pas qu'un exercice ; chaque été, pendant deux mois, je voyageais comme lieutenant de l'escorte montée de la caravane d'Abondance, et nous avons eu à repousser des bandits des collines, des pillards gobelins ou des bandes de Crevassais une demi-douzaine de fois.

Je fus chanceux de passer autant de temps à manier les armes, car en 2E 541, j'avais alors à peine vingt ans, Durcorach le Dragon noir déploya ses ailes dans la Crevasse et rassembla ses féroces tribus pour partir en la guerre. Jaillissant de leurs antres montagneuses comme autant de fourmis excitées par la destruction de leur fourmilière, les Crevassais se jetèrent sur Bangkoraï, pillant et brûlant. Après seulement trois jours de siège, Abondance tomba entre les mains de la horde. Le pays fut pillé et sa population massacrée. La Gloire d'Hallin résista plus longtemps mais fut finalement submergé par cette nuée maudite. En quelques jours, ils avaient traversé la Bjoulsae et menaçaient Haltevoie.

Tous étaient alors reconnaissants que le Roi Gardner eût ceint Haltevoie de nouveaux murs crènelés, car la ville avait tant grandi qu'elle avait débordé hors de ses anciens remparts. Les foules se précipitaient de la campagne environnante et il sembla bientôt que Ménévia, Gavaudon et Alcaire toutes entières s'étaient réfugiées dans nos murs. Mais quand l'ouragan des Crevassais éclata contre nos remparts, la surpopulation sembla être un prix à payer bien dérisoire pour être protégés contre la furie de ces païens adorateurs de Daedra.

Ainsi commença le fameux siège de Haltevoie, qui dura cinquante-sept jours durant lesquels les Brétons de Havre-tempête défendirent les murs et repoussèrent les assauts sauvages de nos terribles adversaires. Les Crevassais, qui manquaient d'engins de siège, étaient incapables de vaincre les nouveaux remparts de la ville par la force, et leur manque de navires les empêchait de faire le blocus de notre port et de réduire notre ville par la faim. C'était l'impasse. L'invasion de Hauteroche par Durcorach touchait-elle à son terme ?

Bien sûr que non. Le guerrier Crevassais n'est pas réputé pour sa patience, aussi intrépide et farouche soit-il. Le Dragon noir laissa assez de troupes autour de notre ville pour nous tenir en respect et se contenta de marcher vers l'Ouest, en Glénumbrie. Totalement prise par surprise, la nouvelle cité-état indépendante de Camlorn fut prise et mise à sac. Puis Durcorach se tourna vers le Sud, vers Daguefilante.

Heureusement, le roi Gardner suivit mon conseil ; il utilisa nos navires marchands pour transporter nos dragons lourds. C'est ainsi que je me trouvai à la tête des lances de l'élite de Haltevoie lorsque nous chargeâmes l'arrière des Crevassais massés devant les portes de Daguefilante. Chaque Bréton sait comment nous surprîmes totalement les guerriers de Dragon noir, comment j'écrasai Durcorach et déchirai sa bannière profane. Ils savent que la sortie des chevaliers de Daguefilante, emmenés par le Roi Bergamote, paracheva notre œuvre, dispersant les païens démoralisés comme on balaye des feuilles mortes au seuil de sa porte.

À peine quinze jours plus tard j'assistai, le front incliné, à la signature de la première Alliance de Daguefilante par les rois de Daguefilante, Camlorn, Taillemont, Abondance et Haltevoie.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard