FANDOM


Avant l'âge de l'Homme : l'ère mérethiqueModifier

Par Aicantar de ShimerèneModifier

L'Ère Méréthique a été définie par les premiers érudits nordiques comme une série d'années numérotées à rebours à partir la fondation de la dynastie camorane, considérée comme l'an zéro de la Première Ère. La date méréthique la plus ancienne citée par les érudits du roi Harald est sans conteste EM 2500, point de départ de leur chronologie. La période qui nous intéresse ici s'étend donc de EM 2500 à EM 1, année précédant la naissance de la dynastie camorane et la fondation de la Tour d'or blanc comme ville état indépendante.

Selon les bardes du roi Harald, c'est en EM 2500 que fut bâtie la Tour adamantine sur l'île de Balfiéra à Hauteroche. C'est donc indéniablement la construction la plus ancienne de Tamriel (ce qui correspond à peu près aux dates les plus anciennes mentionnées dans de nombreuses chroniques elfiques non publiées).

Au début de l'Ère Méréthique, les peuplades aborigènes – ancêtres des Khajiits, Argoniens, Orques et autres créatures animales – vivaient au sein de communautés primitives sur tout le territoire de Tamriel.

Vers le milieu de l'Ère Méréthique, les réfugiés Aldmers (mortels d'origine elfique) quittèrent Aldmeris, leur continent condamné et perdu depuis, pour s'installer au sud-ouest de Tamriel. Les premières colonies, établies sur des îles s'étendant le long de la côte, étaient très éloignées les unes des autres. D'autres furent ensuite fondées sur le continent lui-même, notamment dans les plaines fertiles du sud-ouest et du centre. La progression de la culture raffinée et sophistiquée des Aldmers repoussa peu à peu les premiers occupants de Tamriel vers les jungles, les marais, les montagnes et les déserts. C'est à cette période que la Tour adamantine fut redécouverte et reprise par les Direnni, un puissant clan aldmer qui construisit par la suite la Tour de cristal sur l'archipel du Couchant et la Tour d'or blanc à Cyrodiil.

C'est au cours de la même période que des explorateurs aldmers tracèrent la carte des côtes de Vvardenfell et érigèrent les premières tours de magiciens elfiques de la Première Ère à Ald Reydania, Bal Fell, Tel Aruhn et Tel Mora en Morrowind. Les colonies ayléides (des Elfes sauvages) se développèrent également dans les jungles entourant la Tour d'or blanc (dans ce qui est aujourd'hui Cyrodiil). Ces Elfes sauvages, aussi connus comme les Hauts Elfes des terres intérieures, utilisaient encore la magie de l'Ère de l'Aube et la langue d'Ehlnofey. Pays vassal soumis au haut-roi d'Alinor, Cyrodiil se trouvait néanmoins séparé de l'archipel du Couchant par si grande distance que la souveraineté de la Tour de cristal avait du mal à s'exercer de façon effective.

La fin du Méréthique moyen marque l'émergence de la culture vélothi. Les Chimers, ancêtres des Dunmers modernes ou Elfes Noirs, étaient alors divisés en clans énergiques et ambitieux, adeptes d'un culte fondamentaliste des ancêtres. Leurs clans suivirent le Prophète Véloth hors de leur patrie ancestrale du sud-ouest pour s'installer dans les territoires connus actuellement sous le nom de Morrowind. Méprisant la culture séculaire et les pratiques profanes des Dwemers, les Chimers convoitaient leurs territoires et leurs ressources. Ils les provoquèrent ainsi pendant des siècles par des incursions incessantes et des contestations territoriales sans fin. Les Dwemers, clans libres penseurs et solitaires, se préoccupaient avant tout des secrets de la science, de la technique et de l'alchimie. Ils construisirent des villes souterraines et fondèrent différentes communautés dans la chaîne montagneuse (connue plus tard sous le nom de Monts Vélothis) séparant Bordeciel et Morrowind.

La fin de l'Ère Méréthique vit la décadence rapide de la culture vélothi. Certains d'entre eux s'installèrent dans des villages proches de leurs anciennes tours abandonnées et leur grande culture disparut de l'île de Vvardenfell. Les premières colonies libres de Dwemers datent de cette époque. Les Vélothis affaiblis se tournèrent alors vers une forme de tribalisme qui donna peu à peu naissance aux grandes maisons de Morrowind. D'autres formèrent les tribus barbares cendraises. Les seules traces vivantes de cette culture tribale doivent désormais être recherchées dans les tours Vélothis éparpillées dans tout le pays et chez les Cendrais nomades de l'île de Vvardenfell. Les premières tours de magiciens des Hauts Elfes de la Première Ère érigées le long des côtes de Tamriel furent aussi abandonnées à cette époque.

C'est également à la fin de l'Ère Méréthique que les humains primitifs qu'on appelait les Nèdes émigrèrent du continent d'Atmora (ou Altmora, « bois ancien » en aldméri) pour s'installer au nord de Tamriel. Ysgramor, héros de la culture nordique et commandant de la grande flotte de colonisation de Tamriel, passe pour avoir effectué une transcription en runes d'un discours nordique basé sur des principes elfiques. Il est par conséquent considéré comme le premier historien humain. La flotte d'Ysgramor accosta sur la Tête de Hsaarik, à la pointe nord du Cap brisé de Bordeciel. C'est là que les Nordiques construisirent la légendaire cité de Saarthal. Les Elfes tentèrent bien de chasser les Hommes au cours de la Nuit des Larmes, mais Ysgramor revint bientôt accompagné de ses Cinq cents compagnons.

C'est aussi au cours de cette période que le héros, guerrier, sorcier et roi légendaire connu sous les noms de Pélinal Blancserpent, Harrald le chevelu, Ysmir ou Hans le renard, parcourut Tamriel, leva des armées, conquit des territoires, imposa son règne, puis abandonna son royaume pour vivre de nouvelles aventures.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard