FANDOM


Par Drusus Ovicula, conservateur de la bibliothèque impériale

Dans les générations qui se sont écoulées depuis les Potentats akavirois, une nouvelle tradition martiale s'est fait jour à Tamriel, qui porte tous les signes d'une discipline magique cohérente, quoiqu'on la dise descendue des légendaires dragons et des mortels qui les affrontèrent. Je parle, bien sûr, des soi-disant « Chevaliers- dragons ».

Que leurs capacités trouvent ou non leur origine auprès des dragons - et vous me pardonnerez d'en douter, car l'on n'a plus vu de dragon à Tamriel depuis des millénaires, s'ils ont jamais existé - les pouvoirs que déploient les Chevaliers-dragons sont indéniables. Il s'en trouve plusieurs ici-même dans la Cité impériale, des membres de la Tour de garde, et ils ont démontré certains de leurs effets à ma demande.

L'un de ces Chevaliers-dragon, un sergent de la garde, m'a montré comment il pouvait se couvrir de flammes sans en brûler (quoique j'en eus senti à la chaleur à plusieurs pas). Il lança ensuite une boucle de chaîne enflammée autour d'un mannequin et l'attira à lui, où il fut rapidement immobilisé. Enfin, l'un de ses subalternes brûla l'un des mannequins en crachant littéralement le feu !

J'ai été impressionné. Presque assez pour croire aux dragons.