FANDOM


Par Humius Acidinus

Il est populaire, notamment chez les jeunes parvenus qui souhaitent s'établir comme concurrents intellectuels, d'écarter la maîtrise du potentiel destructeur de la magie, qu'ils jugent simpliste ou grossier. Ceux qui acceptent cet argument préfèrent passer leur temps en obscures recherches théoriques au lieu d'appliquer la magie à des fins pratiques.

En vérité, ces pédants accomplissent peu de choses, à part couvrir des tomes et des tomes de leurs propres réfutations aux postulats de leurs contemporains, perdant leur temps en hypothèse conflictuelles sans la moindre base de magie pratique. Ils sont si obsédés par cette rivalité intellectuelle dans leur domaine imaginaire qu'ils ne produisent jamais de progrès substantiel. Je suis convaincu que ce comportement facile obstrue le progrès (des progrès concrets, comme la découverte de sorts) des études arcaniques.

Je ne nie pas la profondeur et la complexité de la magie, et notre compréhension en est tout sauf complète. Toutefois, je remets en doute la valeur des arguments sur ces théories sans aucune base observable ou presque, du moins tant que nous n'aurons pas maîtrisé les sujets moins compliqués. Durant mes années de pratique, j'ai découvert que l'étude des manifestations de la magie qui semblent les plus simples sont souvent celles qui permettent de mieux voir la nature de la magie. Sans une compréhension complète de ce qui paraît si basique, comment pourrait-on faire progresser la magie et apporter la moindre contribution aux arcanes pratiqués en Tamriel ? Je vous en prie, lecteur, prenez soin de ne pas tomber dans la catégorie des oiseux intellectuels.