FANDOM


Durant la 283e année de la Deuxième Ère, le potentat Versidue-Shaie se retrouva face à un Empire en cours de désintégration. A travers tout Tamriel, la rébellion des royaumes vassaux atteignait des sommets, ils défiaient ouvertement sa souveraineté. Ils refusaient ses taxes et organisaient des attaques contre les garnisons impériales dans toute la contrée. À la suite de la destruction de sa forteresse d'Aubétoile, il rassembla le conseil impérial à l'occasion de ce qui serait par la suite connu sous le nom de Conseil de Bardmont, du nom de la ville au sud d'Aubétoile dans laquelle ils se rencontrèrent. C'est là que le potentat décréta la loi martiale, universelle et catholique. Les princes de Tamriel devraient dissoudre leurs armées ou subir sa colère.

Les trente-sept années qui suivirent furent sans doute les plus sanglantes de l'histoire violente de Tamriel.

Pour pouvoir écraser les dernières armées royales, Versidue-Shaie dut sacrifier nombre de ses meilleures légions et dépenser pratiquement jusqu'à la dernière pièce d'or du trésor impérial. Mais il accomplit l'impensable. Pour la première fois de l'histoire, il n'y avait plus qu'une armée dans le pays, et elle lui appartenait.

Les problèmes qui survinrent immédiatement furent presque aussi gigantesques que son triomphe lui-même. La guerre menée par le potentat avait appauvri le pays, car les royaumes vaincus avaient eux aussi dépensé toutes leurs ressources pour se défendre. Les fermiers comme les marchands se retrouvaient ruinés. Auparavant, les princes de Tamriel refusaient de payer les taxes – à présent, ils en étaient incapables.

Les seuls individus à bénéficier de la guerre furent les criminels, véritables prédateurs des ruines d'un pays à présent sans loi, ne craignant plus d'être arrêtés maintenant que les gardes et les milices locales avaient disparu. C'était une crise que l'Akavir avait vu venir bien avant d'avoir détruit la dernière des armées de ses sujets, mais pour laquelle il n'avait pas de solution. Il ne pouvait pas autoriser ses vassaux à recréer leur armée, mais ses terres s'enfonçaient plus profondément que jamais dans les miasmes de l'anarchie. Son armée songea à combattre l'ascension du crime, mais une autorité centrale ne constituait pas une vraie menace pour la pègre locale.

Au début de l'année 320, un parent de Versidue-Shaie, Dinieras-Ves, dit « le Fer », se présenta avec un groupe de compagnons devant le potentat. Ce fut lui qui suggéra la création d'un ordre de guerriers à louer, que la noblesse pourrait engager contre monnaie sonnante et trébuchante en lieu et place d'une armée. L'emploi serait temporaire et un pourcentage de la somme reviendrait au gouvernement du potentat, apportant ainsi un remède à deux des plus gros soucis de Versidue-Shaie.



Bien qu'elle fût à l'époque appelée la Syffim, du mot tsaesci pour « soldat », l'organisation qui deviendrait ensuite la guilde des guerriers était née.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard