FANDOM


Clavidès passe directement à la fin du livre et lit les dernières phrases.

CLAVIDÈS (il lit) : À l'encre noire : « Le Khajiit mâle n'a montré que peu de résistance à un simple sort de foudre, mais j'ai obtenu des résultats physiologiques intéressants avec un sort intermédiaire d'acide utilisé progressivement sur plusieurs jours. » À l'encre rouge dans la marge : « Oui, je vois. Le sort d'acide a-t-il été utilisé uniformément sur tout le corps du sujet ? » À l'encre noire : « La femelle nordique a été soumise à seize heures d'exposition à un sort de froid qui l'a cristallisée et l'a plongée dans un état d'animation suspendue dont elle est morte. Contrairement au Nordique mâle et au Cendrais qui ont sombré dans l'inconscience mais qui s'en sont remis. Le Cendrais a alors tenté de s'échapper, mais je l'en ai empêché. Puis le Nordique a eu une réaction chimique intéressante à un simple sort de feu avant de mourir. Consulter l'illustration ci-jointe. » À l'encre rouge : « Oui, je vois. La manière dont apparaissent les cloques et les lésions suggère une sorte de combustion interne probablement provoquée par la combinaison d'une faible exposition au feu suivant une longue exposition au froid. Il est navrant que je ne puisse venir assister personnellement à ces expériences mais je vous adresse toutes mes félicitations pour ces notes excellentes. » À l'encre noire : « Merci pour votre brillante idée d'empoisonner lentement ma servante Anara. Les dosages que vous m'avez suggérés ont eu des résultats fascinants et érodent sa mémoire progressivement. J'ai l'intention d'augmenter ces dosages de manière exponentielle pour savoir combien de temps cela lui prendra pour le remarquer. À ce propos, il est navrant que je n'aie aucun sujet argonien, mais les marchands d'esclaves m'ont promis un spécimen en bonne santé pour cet automne. J'aimerais effectuer des tests sur leur métabolisme et les comparer à ceux des Elfes et des humains. Je pense qu'un sort intermédiaire de foudre, utilisé de manière continue, ne serait pas fatal à un Argonien avant plusieurs heures au moins… Un résultat similaire à celui que j'ai obtenu avec les femelles cyrodiléennes et, bien entendu, le géant. » À l'encre rouge : « Il aurait été dommage d'attendre l'automne pour voir cela. »

ULLIS (lisant la lettre) : À l'encre rouge, « Voici votre Argonien. Faites-moi parvenir vos résultats. » C'est signé Kema Warvim.

CLAVIDÈS : Par Kynareth, ce n'est pas de la nécromancie ! C'est de la destruction. Warvim et Hordalf Xyr ne réalisaient pas des expériences sur la mort, mais sur les limites de la torture par magie.

ULLIS : La lettre n'est pas adressée à Hordalf Xyr, mais à Iachilla Xyr. Sa femme, à votre avis ?

CLAVIDÈS : Iachilla. C'est cette Telvanni de la famille Xyr, dont j'ai entendu parler à propos de cette histoire de géant. Il vaut mieux faire sortir la servante, elle va avoir besoin d'un guérisseur.

Clavidès réveille Anara, qui semble désorientée.

ANARA : Que s'est-il passé ? Qui êtes-vous ?

CLAVIDÈS : Ne vous inquiétez pas, tout va bien. Nous allons vous conduire chez un guérisseur.

ULLIS : Avez-vous besoin d'un manteau, Iachilla ?

ANARA : Non merci, je n'ai pas froid.

Anara/Iachilla s'arrête, réalisant qu'on l'a dupée. Clavidès et Ullis dégainent leurs épées.

CLAVIDÈS : Vos doigts sont tachés d'encre noire, Votre Seigneurie.

ULLIS : Et, quand vous m'avez vu à la porte, vous pensiez que j'étais l'Argonien que votre ami vous avait envoyé. C'est bien ce que vous avez dit : « Pas maintenant. Allez-vous-en. »

ANARA/IACHILLA : Vous êtes plus observateurs qu'Anara. Elle n'a jamais compris ce qui lui arrivait même quand j'ai triplé le sort de poison et qu'elle est morte dans d'affreuses souffrances.

ULLIS : Qu'allez-vous utiliser contre moi en premier, la foudre ou le feu ?

ANANA/IACHILLA : La foudre. Je trouve le feu trop imprévisible.

Tandis qu'elle parle, les torches s'éteignent. La scène est plongée dans le noir. On entend un bruit de lutte, le choc des épées. Soudain, un éclair jaillit, puis c'est le silence. Dans les ténèbres, Anana/Iachilla parle.

ANANA/IACHILLA : Fascinant.

Plusieurs éclairs déchirent l'obscurité tandis que le rideau se ferme.

FIN

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard