FANDOM


2920, la dernière année de l'Ère Première

Par Carlovac Villenouet

19 semailles 2920

Bodrum, Morrowind

Le village paisible de Bodrum surplombait les méandres du Pryai. L'endroit était idyllique : quelques bois épars situés entre une petite falaise à l'est et un superbe champ de fleurs sauvages à l'ouest. En ce lieu frontalier, les étranges flores si différentes de Cyrodiil et de Morrowind se mêlaient parfaitement.

« Vous aurez le temps de dormir quand vous aurez fini ! »

Les soldats entendaient la même rengaine depuis le début de la matinée. Non seulement ils avaient marché toute la nuit durant, mais il leur fallait maintenant abattre suffisamment d'arbres pour constituer un barrage et provoquer une crue de la rivière. La plupart d'entre eux avaient atteint un tel stade d'épuisement qu'ils n'avaient même plus la force de protester.

« Je voudrais être sûr de bien comprendre, seigneur, fit l'adjoint de Vivec. Nous occupons la falaise de manière à pouvoir poster nos mages et archers sur les hauteurs. C'est pour que ces derniers bénéficient d'un champ de vision dégagé que nous devons abattre les arbres. Dans le même temps, le barrage devrait transformer la plaine en boue, et donc ralentir les mouvements de l'ennemi. C'est bien cela ?

- En partie, oui », approuva Vivec. Avisant un soldat qui tirait un arbre, il lui fit signe de s'arrêter. « Attendez, lui dit-il. Il faut que vous coupiez les branches droites et que vous les tailliez en pointe afin d'en faire des lances. Recrutez une centaine de compagnons et, d'ici quelques heures, nous devrions en avoir suffisamment. »

Obéissant à l'ordre reçu, les soldats éreintés se mirent à couper et tailler les branches.

« Sauf votre respect, monsieur, les hommes n'ont pas besoin de davantage de lances, intervint le lieutenant. Ils sont déjà trop épuisés pour utiliser les leurs.

- Ces lances ne sont pas faites pour être maniées, rétorqua Vivec. Et si nos soldats sont vraiment fatigués, ils n'en dormiront que mieux la nuit prochaine. »

Il était bien évidemment essentiel que les lances soient pointues, mais aussi parfaitement équilibrées et nettement plus larges à la base qu'à leur extrémité. De plus, Vivec exigea qu'elles soient dotées d'une pointe carrée. Les lances achevées furent ensuite testées, les soldats devant en tailler d'autres lorsque celles qu'ils lançaient se brisaient. Peu à peu, ils apprirent comment produire exactement les lances que leur maître souhaitait. Et quand ils eurent fini, Vivec leur montra où et comment les placer.

Cette nuit-là, il n'y eut ni fête ni discussions animées autour des feux de camp. Dès que le soleil se coucha à l'horizon, tout le monde s'endormit, exception faite des sentinelles.

20 semailles 2920

Bodrum, Morrowind

Miramor était épuisé. Depuis six jours, il jouait et embrassait à qui mieux-mieux, puis marchait tout le jour. Il avait hâte de se battre, mais plus encore, il avait hâte de se reposer. Il se trouvait dans le commandement de l'empereur, sur le flanc arrière, et c'était tant mieux : il semblait improbable qu'on vienne le tuer jusque-là. Mais en contrepartie, il devait patauger dans la boue et les détritus que l'armée laissait derrière elle.

À mesure qu'ils traversaient le champ de fleurs, Miramor et les soldats autour de lui s'enfoncèrent jusqu'aux chevilles dans la boue froide. Continuer d'avancer devenait difficile. Très loin, il voyait l'avant-garde de l'armée, dirigée par le seigneur Storig, émerger de la clairière et gravir une colline.

C'est là que tout s'est passé.

Une armée de Dunmer est apparue sur la crête de la colline, comme une vague de Daedra, et déversa le feu et les flèches sur l'avant-garde. Dans le même temps, une compagnie d'hommes portant l'étendard du duc de Longsanglot contourna la rive au galop, disparaissant le long de la rivière peu profonde au moment où elle descendait dans un bosquet à l'est. Le chef de guerre Ulaqth près du flanc droit poussa un cri de vengeance en voyant cela, et s'élança à leur poursuite. La reine Naghéa envoya son flanc vers la berge à l'ouest, pour intercepter l'armée sur les hauteurs.

L'empereur ne savait pas quoi faire. Ses troupes étaient trop enlisées pour rejoindre rapidement le combat. Il leur ordonna de se tourne vers l'est, face au bosquet, au cas où la compagnie de Longsanglot tenterait de les prendre à revers. Ils n'en émergèrent jamais, mais beaucoup d'hommes, tournés vers l'ouest, ratèrent tout de la bataille. Miramor ne quitta pas la crête des yeux.

Un grand Dunmer, qu'il prit pour Vivec, donna un signal, et les mages de bataille lancèrent leur sort vers une structure à l'ouest. D'après la suite des événements, Miramor déduisit qu'il s'agissait d'un barrage. Un grand torrent d'eau s'en déversa, balayant le flanc gauche de Naghéa dans ce qui restait de l'avant-garde, puis les deux groupes dans la rivière à l'est.

L'empereur hésita, comme s'il attendait le retour de son armée vaincue, puis ordonna la retraite. Miramor se cacha dans les hautes herbes jusqu'à ce qu'il fut seul, puis pataugea le plus vite possible jusqu'à la crête.

L'armée de Morrowind se repliait vers son camp. Il entendait les soldats rire tandis qu'il remontait la berge. À l'est, il vit l'armée impériale. Ils avaient été emportés vers un filet de lances disposées sur toute la largeur de la rivière. Le flanc gauche e Naghéa sur l'avant-garde de Storig sur le flanc droit d'Ulaqth. Des centaines de cadavres enfilés comme des perles.

Miramor prit tout ce qu'il pouvait porter sur les cadavres, puis détala le long de la rivière. Il dut parcourir bien des kilomètres avant de voir une eau à nouveau pure, et non souillée par le sang.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard