FANDOM


(Édition varénienne)

Par Zéroli Jarol

Les anciens Ayléides croyaient que Nirn était formé de quatre éléments de base – la terre, l'eau, l'air et la lumière – et considéraient que la plus sublime des formes de lumière était celle des étoiles. Ces dernières constituant notre lien avec le plan d'Ætherius, source de tous les pouvoirs magiques, la lumière stellaire représentait pour eux l'élément le plus puissant et le plus exalté.

Il arrive parfois que des fragments d'Ætherius se détachent des cieux. Ils prennent alors le nom « d'étoiles filantes », et il n'est pas rare qu'on en découvre à la surface de Nirn. La variété la plus commune est le « fer météorique », un métal particulièrement prisé pour la fabrication d'armures et d'armes enchantées, qui constitue également le composant essentiel d'antiques artefacts disséminés dans tout Cyrodiil connus sous le nom de « puits ayléides ».

Une autre forme, plus rare, porte le nom de « verre météorique », et c'est à partir de ce dernier qu'étaient fabriqués d'autres artefacts ayléides ; à savoir les pierres de Welkynd et les pierres de Varla.

On trouve des puits ayléides dans tout Cyrodiil. Le choix de leur emplacement reste cependant un mystère, car ils ne sont liés à aucune cité ni aucun campement ayléide. On pense qu'ils récoltent d'une manière ou d'une autre le pouvoir magique de la lumière stellaire. Certains ont même suggéré, sans qu'aucune preuve ne vienne corroborer cette hypothèse, qu'ils se dressent aux points d'intersection d'antiques lignes de force magiques. Hélas, nulle recherche arcanique moderne n'a pu démontrer l'existence de telles lignes.

Les individus ayant une inclinaison pour la pratique des arts occultes peuvent faire appel à l'énergie magique des puits pour recharger leurs propres réserves. Aucun rituel ni aucune connaissance ésotérique n'étant nécessaires, on suppose que ces artefacts ont été conçus pour servir des personnes ne sachant pas manier la magie. Une fois vidés, ils ne se remplissent à nouveau qu'au moment magique de minuit, puis irradient leur énergie vers le ciel, ce qui incite certains à leur attribuer une signification religieuse ou rituelle. Peut-être constituent-ils un moyen de rendre la magie aux cieux ?

Les pierres de Welkynd (« pierre du ciel », « pierre des cieux » ou littéralement « enfant du ciel » en aldméri) sont des morceaux de verre météorique taillés et enchantés qui semblent conçus pour emmagasiner de l'énergie magique. Un mage suffisamment éclairé peut les utiliser pour restaurer ses réserves personnelles. Hélas, le moyen de les recharger a sans doute été perdu avec la disparition des Ayléides. De nos jours, ces objets tombent simplement en poussière après avoir été utilisés.

Les grandes pierres de Welkynd sont des fragments exceptionnellement gros de verre météorique enchanté. Les érudits pensent qu'on en trouvait au cœur de chaque cité ayléide et qu'elles servaient de source aux enchantements de la ville. Il n'est pas exclu qu'elles aient un lien avec les pierres de Welkynd ordinaires et permettaient de recharger ou d'entretenir leur pouvoir. Quoi qu'il en soit, leur étude est aujourd'hui impossible, car toutes les ruines ayléides connues ont été pillées et leurs grandes pierres dérobées.

Les pierres de Varla (« pierre des étoiles » en aldméri) constituent un autre type d'objet enchanté découvert dans les ruines ayléides. Ces objets sont remarquablement puissants et permettent à des profanes de recharger l'énergie magique de n'importe quel objet enchanté. Du fait de leur grande valeur et de leur extrême utilité, ces pierres sont également très rares. Mais comme elles sont petites et faciles à dissimuler, des explorateurs appliqués peuvent encore espérer en trouver dans n'importe quelle ruine de leurs créateurs.

Puits ayléides, pierres de Welkynd, pierres de Varla ; considérons un instant ces merveilleux exemples d'enchantements. Devons-nous en conclure que les Ayléides constituaient une race supérieure ? Nous surpassaient-ils en matière d'art et de maîtrise au point de ridiculiser les faibles pouvoirs des magiciens de la Deuxième Ère ?

Certainement pas ! Les Ayléides étaient certes puissants et rusés, mais ils n'étaient ni bons ni sages, et c'est la raison pour laquelle ils ont disparu de la surface de Nirn avec leurs créations. À l'exception bien sûr des rares et scintillants trésors évoqués ici. Leurs antiques cités plongées dans les ténèbres sont désormais désertes à l'exception des sinistres revenants et autres spectres condamnés à en arpenter éternellement leurs couloirs, protégeant sans fin un royaume d'ossements et de poussière.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard