FANDOM


Le Lorkhan lunaire


par Fal DroonModifier

Je ne m'étendrai pas sur les divers comptes rendus des événements de la Tour adamantine et je n'évoquerai pas non plus la guerre des métaphores qui rendit ces histoires si difficiles à narrer. Chacun a son récit préféré de Lorkhan, comme chacun a sa propre hypothèse sur ce qui l'a poussé à créer Nirn ou sur ce qui est arrivé à son cœur, mais la théorie du Lorkhan lunaire est particulièrement intéressante à bien des égards.

Pour résumer, les lunes étaient et sont encore les deux parties de la « divine chair » de Lorkhan. Comme les autres divinités, Lorkhan était une planète qui participa au Grand Œuvre… mais lorsque les Huit firent don d'une partie d'eux-mêmes pour engendrer le monde des mortels, Lorkhan fut pulvérisé et son étincelle divine tomba sur Nirn comme une étoile filante pour « l'imprégner de la mesure de son existence et d'une part non négligeable d'égoïsme. »

Masser et Secunda personnifient donc la dichotomie – ou « Dualité de la Scission » selon Artæum – contre laquelle s'élèvent les légendes de Lorkhan : notamment dans l'opposition des concepts d'anima/animus, de bien/mal, de création/néant, de poésie du corps/du verbe et de complainte/silence-infécond, etc. Concepts figés dans le ciel nocturne comme le rappelle aux descendants de Lorkhan la nature humaine de leur devoir.

Les fidèles de cette théorie affirment que les autres « Récits des cœurs » sont des extrapolations de la véritable origine des lunes (inutile cependant de préciser qu'ils restent fidèles à la « théorie de la lune creuse »

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard