FANDOM


Par Ababacl Timsar-Dadisun

Pour la plupart des gens, le commerce est une affaire qui ne souffre aucune discussion : on paie le prix annoncé, on emporte le bien désiré. C'est fort regrettable, alors que le plus beau jeu au monde est en permanence ouvert à tous, sans invitation. C'est un jeu qui se pratique avec sérieux et, j'insiste sur ce point, une politesse de chaque instant. En Elsweyr, il est courant de voir le marchand et l'acheteur potentiel prendre le thé pour discuter de tout et de rien avant d'entamer les négociations. Cette tradition éminemment civilisée possède un côté fort pratique, en ce sens qu'elle permet à l'acheteur d'étudier avec attention l'article proposé. Le vendeur peut bien évidemment refuser... mais cette impolitesse n'engage en rien l'acheteur à finaliser la transaction.

Que cette coutume fasse ou non partie de votre culture, il vaut mieux que les deux parties entament la joute par un sourire et quelques paroles chaleureuses, tels deux gladiateurs se saluant avant le début du combat.

Le marchandage se pratique dans tout Tamriel, mais le commerçant est en droit d'y mettre un terme abrupt si la contre-proposition est insultante. Si l'on vous demande dix pièces d'or pour l'article qui vous intéresse, n'en proposez pas une. Commencez par six, et vous verrez où cela vous mènera.

N'affichez pas votre intérêt, mais ne dénigrez pas non plus les articles, aussi médiocres soient- ils. Mieux vaut louer le travail des artisans, tout en ajoutant avec regret que le prix est trop élevé pour vous. Quand le marchand vous répondra par un compliment sur votre bon goût, souriez, ne laissez pas ses flatteries vous monter à la tête.

Pour bien jouer, sachez reconnaître le vendeur auquel vous avez affaire. Évitez les stéréotypes du marchand des campagnes crédule et du boutiquier urbain avaricieux et malhonnête. Les caravanes sont à ce propos d'excellents points d'achat ou d'échange.

II faut de longues années de pratique pour savoir ce que vous achetez vraiment, et à qui. Renseignez-vous sur les spécialités d'un lieu et de ses marchands avant même de poser le pied dans une boutique. Tenez-vous également au courant des préjugés locaux. Par exemple, en Morrowind, d'où je viens, les Argoniens attirent la suspicion. Aussi, si telle est votre race, ne vous offusquez pas si le vendeur vous suit partout dans sa boutique, comme si vous étiez un voleur. De la même manière, Brétons, Nordiques et Cyrodiléens sont parfois accueillis avec froideur par les marchands de l'archipel du Couchant. Et tous les vendeurs, même les plus tolérants, s'affolent quand ils voient un Khajiit ou un Bosmer pénétrer dans leur boutique. Même les marchands khajiits ou bosmers !

Si vous trouvez l'article qui répond à votre envie ou besoin, achetez-le au meilleur prix qu'on vous en demandera. Je ne saurais vous dire combien d'affaires j'ai ratées, convaincu de trouver mieux ou moins cher dans la ville voisine. À mon retour, un autre s'était déjà porté acquéreur de ce que je convoitais. Mieux vaut acheter et s'apercevoir plus tard que l'on aurait pu réaliser des économies, plutôt que de perdre une occasion peut-être unique.

L'impulsivité reste parfois la meilleure stratégie d'achat possible.

Il suffit d'apprendre à sentir le jeu pour que tout le monde y trouve son compte.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard