FANDOM


Par Nili OmavelModifier

Mes collègues érudits aimeraient faire croire que nul ne peut arrêter les Elfes des Terres de cendres. Ils en veulent pour preuve les victoires contre les Dwemers du Mont Écarlate, en oubliant souvent combien elles furent arrachées à grand-peine. Mais notre peuple était autrefois aussi paisible qu'un alpage de Bordeciel, et c'est à cette lointaine époque que nous avons frôlé une défaite qui aurait pu être catastrophique.

Avant la période du Mont Écarlate, notre peuple était connu sous le nom de Chimers. Nous n'étions alors rien de plus que l'une des différentes races de Mers cherchant à prospérer sur les rivages de la Mer intérieure.

Puis vinrent les Nèdes. Contrairement aux Nordiques que nous connaissons aujourd'hui et qui sont nos alliés, les Nèdes étaient les adversaires les plus noirs qui soient. Ils ne vivaient que pour conquérir et amasser des butins. La main fraternelle que nous leur avons tendue a été tranchée sans la moindre hésitation. Adultes ou enfants, tous les Elfes croisant la route de leur horde étaient impitoyablement pourchassés.

Les plus grands généraux de cet âge étaient les frères Balreth et Sadal dont les armées de guerriers déterminés combattaient les Nèdes. Hélas, l'espoir de repousser l'ennemi hors des Cendres fut rapidement abandonné, et nos forces se consacrèrent peu à peu à des actions essentiellement défensives. Ainsi, s'il fallait sacrifier une unité entière de Chimers pour permettre l'évacuation d'un village, nul n'y trouvait rien à redire.

Après quelques années de guerre, les Nèdes finirent par contrôler l'essentiel de ce que nous appelons aujourd'hui les Éboulis, coupant les armées chimers de la Mer intérieure et des renforts de Vvardenfell. Contraints de reculer encore et encore, les deux frères ne furent bientôt plus entourés que d'une petite force d'élite composée de sorciers et de soldats aguerris. Ensemble, ils trouvèrent refuge dans une antique ruine daedrique.

Le récit de ce qui se produisit en ce lieu n'a pas été conservé, mais les immenses statues qui s'y dressent constituent un édifiant testament. La mort des généraux chimers mit fin à la guerre, mais à quel prix ?

C'est dans ces ruines que naquirent ceux que l'on nomme les Frères de la discorde. Mes recherches montrent que des mages chimers de Vvardenfell finirent par soumettre ces créatures, mais pas avant qu'elles n'aient eu le temps de faucher la vie de centaines d'Hommes et de Mers. S'ouvrit alors l'un des chapitres les plus noirs de notre histoire, et ces monstres imbibèrent les Cendres du sang des Chimers et des Nèdes.

Nous ne pouvons que spéculer sur la venue des Frères en Nirn. Peut-être un prince Daedra les a-t-il invoqués dans cette ruine ? Peut-être s'agissait-il d'une plaisanterie de Shéogorath ou d'une sinistre épreuve conçue par Boéthia ?



Quoi qu'il en soit, les deux créatures se retirèrent finalement dans les flèches jumelles des Éboulis, où elles s'endormirent les griffes souillées par le sang de l'histoire. Espérons et prions les Trois pour que les Terres de cendres n'aient jamais plus à souffrir une telle engeance.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard