FANDOM


Par Zylmoc Golge

Lorsqu'elle le retrouva le lendemain matin, elle vit qu'il avait revêtu une armure de chitine et que son épée luisait faiblement. Lorsqu'ils commencèrent à marcher, elle essaya d'engager la conversation, mais les réponses du Bréton étaient si dénuées de sens qu'elle renonça rapidement. Un soudain orage éclata au-dessus de la plaine, les trempant jusqu'aux os, sans pourtant les retarder, car l'armure de chitine d'Ulstyr ne craignait pas la pluie. Pour sa part, Destin ne portait jamais d'armure.

Ils s'enfoncèrent dans les profondeurs du tombeau et la jeune femme constata rapidement que son instinct ne l'avait pas trompée : le guerrier et elle faisaient une fine équipe.

Elle reconnut tous les pièges, trappes et autres avant qu'ils ne se déclenchent, et crocheta tous les types de serrures possibles et imaginables : simples, multiples, à combinaison, et d'autres encore si anciennes qu'elles n'avaient pas de nom moderne, et si rouillées qu'il aurait été dangereux de les ouvrir même avec la bonne clef.

Pour sa part, Ulstyr pourfendit un grand nombre de monstres comme Destin, une fille de la ville, n'en avait jamais vu. Les flammes de son épée enchantées se montrèrent particulièrement efficaces contre les atronachs de glace. Il lui sauva même la vie lorsqu'elle perdit l'équilibre et faillit tomber dans une crevasse sans fond.

« Pas se faire mal, dit-il, visiblement inquiet. Murs derrière portes et cinquante-trois. Anneau vampire. Deux mois et retour. Cale. Venir, Destin. »

La voleuse n'avait jamais vraiment fait attention aux baragouinages d'Ulstyr, mais cela changea soudainement quand elle l'entendit l'appeler « Destin » : elle s'était présentée à lui sous le nom de Minéva. Se pouvait-il que les paysans aient raison quand ils affirmaient que les fous bénéficiaient des conseils du prince Daedra Shéogorath, lequel leur permettait de savoir des choses dépassant leur entendement ? Non. Sans doute le guerrier avait-il inconsciemment fait le lien, à force d'entendre à Balmora que toutes les serrures étaient crochetées par Destin…

Alors qu'ils reprenaient leur progression, elle se mit à repenser aux marmonnements d'Ulstyr. Il avait dit « chitine » lors de leur rencontre, et c'est vrai que son armure leur avait été particulièrement utile, de même que son épée de feu, qui devait sans doute être ct « acier brûlant ». Mais que signifiaient alors ces « murs derrière portes », ou ces « deux mois et retour » ou bien encore ce nombre, « cinquante-trois » ?

Un malaise grandissant s'empara de Destin quand elle conclut que son compagnon devait savoir des choses sur elle, et sur le tombeau dans lequel ils se trouvaient. Elle décida alors de se débarrasser de lui une fois le trésor découvert. Il avait éliminé tous les gardiens qu'ils avaient croisés jusque-là, vivants ou non… elle ne risquerait donc rien en repartant par le même chemin.

Le problème, c'était qu'elle avait reconnu l'un des termes qu'il avait énoncés après l'avoir rattrapée au bord de la crevasse, « anneau vampire ». Dans un manoir de Balmora, elle avait pris cet anneau, qu'elle trouvait joli. Ce n'est que bien plus tard qu'elle avait découvert qu'il pouvait voler l'énergie vitale des êtres vivants. Ulstyr le savait-il ? Serait-il surpris si elle tentait de l'utiliser contre lui ?

Elle commença à penser au meilleur moyen de se débarrasser du Bréton alors qu'ils remontaient un long couloir. Celui-ci s'achevait par une lourde porte en fer munie d'une serrure dorée. Sortant ses crochets, Destin se mit à l'ouvrage et l'ouvrit en quelques instants. Le trésor mortuaire des Héran l'attendait de l'autre côté.

Elle entra dans la pièce, ôtant subrepticement son gant afin de pouvoir faire usage de son anneau. Cinquante-trois sacs d'or étaient disposés devant elle. Elle se retourna vers le guerrier mais, à cet instant, la porte se referma entre eux. Sauf que ce n'était pas une porte, mais un mur. « murs derrière portes… »…

Destin hurla de longs jours durant, essayant vainement de trouver une issue. Puis elle s'assit, découragée, sans pouvoir faire taire le rire moqueur de Shéogorath qui résonnait à ses oreilles. Quand Ulstyr revint deux mois plus tard, elle était morte. Plaçant une cale de manière à empêcher la porte de se refermer, il s'empara de l'or avant de repartir tranquillement.



Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard