FANDOM


Lorkhan

Ce dieu fourbe et créateur se retrouve dans toutes les religions de Tamriel. Son nom le plus commun est Lorkhan ou « Tambour du Destin » en aldméri. C'est lui qui a convaincu les esprits originels de créer le monde des mortels (ou qui est parvenu à ses fins en les trompant), tout comme son père, Padomay, avait fait naître l'instabilité au Lieu du Commencement. Une fois le monde créé, Lorkhan se retrouve généralement privé de son statut divin – parfois contre sa volonté, selon la religion dans laquelle il apparaît – et parcourt alors les terres des Et'Adas. Il convient cependant de noter que l'interprétation de ces événements varie considérablement selon les civilisations ; vous trouverez ci-dessous la plus répandue.

Mythe yokudan, « Satakal, la peau du monde »

« Satak était le Premier serpent, le Serpent qui est venu avant, et tous les mondes à venir étaient nichés dans l'éclat de ses écailles. Mais il était si gros que rien d'autre ne pouvait exister. Enroulé sur lui-même, les mondes à venir glissaient sur lui sans qu'aucun n'ait la place de se former. Alors, les mondes voulurent que quelque chose les libère, mais il n'existait rien d'autre que le Premier serpent. Il fallait donc que l'aide provienne de lui. Ce fut Akel, l'Estomac affamé, qui se manifesta, et Satak ne put bientôt plus songer qu'à lui. La faim s'empara ainsi de lui, et il mangea et mangea encore. Bientôt, les mondes eurent assez de place pour naître et moult choses apparurent. Ces changements furent souvent source d'erreurs, car il n'existait rien avant eux pour les guider. Aussi, la plupart de ces créations disparurent rapidement ou furent dévorées par Satak avant d'avoir pu évoluer. Ce fut une ère de violence. »

Akel poussa rapidement Satak à mordre son propre cœur et ce fut la fin. Mais même dans la mort, la faim ne cessa pas pour autant. Le Premier serpent mua alors pour renaître. Statakal naquit ainsi sur les ruines de l'ancien monde. Quand les choses le constatèrent, elles comprirent quelle était leur place. Elles prirent des noms comme Ruptga ou Tu'whacca, et partirent en quête de leurs semblables. Alors que Satakal se dévorait lui-même encore et encore, les esprits les plus puissants apprirent à échapper à ce cycle éternel en empruntant des angles inconnus pour se glisser entre les peaux du monde. L'Errance était née. Ruptga devint ensuite si gros qu'il fut capable de placer les étoiles dans le ciel pour faciliter l'Errance des esprits faibles. C'est seulement ensuite que furent engendrées les Rives lointaines afin que les esprits puissent trouver le repos entre chaque peau.

« Ruptga donna naissance à de nombreux enfants entre chaque cycle, ce qui lui valut le nom de Haut père. Il continua également à placer des étoiles pour indiquer le chemin à suivre, mais après tant de cycles, le nombre d'esprits était devenu trop important. Il récupéra alors les peaux des anciennes mues pour donner naissance à Sep, le Second serpent. Mais Sep n'était pas délivré de la faim dévorante des anciennes mues, et sa raison en fut altérée. Il lui arrivait ainsi de dévorer les esprits qu'il voulait aider, forçant le Haut père à les sauver en les extirpant de son estomac. Lassé d'aider ce dernier, Sep réunit le reste des anciennes peaux et en fit une sphère grâce à l'aide d'esprits à qui il affirma que le nouveau monde devait naître de l'ancien. Ces esprits furent séduits par une telle simplicité. Plus jamais ils n'auraient à errer d'un endroit à un autre et nombreux furent ceux qui se joignirent à lui, tandis que le Haut père se contenta de secouer la tête. »

Très vite, les esprits de la sphère de peaux dépérirent, car ils étaient très loin du vrai monde de Satakal. Ils découvrirent également ne pouvaient plus atteindre les Rives lointaines. Les esprits restants supplièrent alors le Haut père de les faire revenir. Mais le cruel Ruptga refusa en leur disant qu'ils devraient désormais découvrir de nouvelles manières pour suivre les étoiles jusqu'aux Rives lointaines. S'ils s'en révélaient incapables, il leur faudrait vivre au travers de leurs enfants. Sep, cependant, devait être puni. Le Haut père frappa donc le serpent avec un gros bâton. La faim fut arrachée de sa bouche et ce fut l'ultime défaite du Second serpent. Et tandis que le reste du nouveau monde fut autorisé à partir en quête de son statut divin perdu, Sep fut contraint d'endosser une peau morte ou de nager dans le ciel sous la forme d'un vide affamé tentant de dévorer les étoiles.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard