FANDOM


Par Mymophonus

Shéogorath et le roi Lyandir

Le roi Lyandir était connu pour être un homme excessivement rationnel. Le palais dans lequel il vivait n'était qu'un bâtiment petit et simple, sans aucune décoration artistique et sans attrait pour le regard. « Je n'ai pas besoin de plus, se justifiait-il. Pourquoi dépenser mon or pour de tels luxes alors que je peux l'employer pour mon armée ou de grands travaux publics ? ».

Son royaume prospérait sous son règne raisonnable. Cependant, les gens du peuple ne partageaient pas toujours le sens pratique du roi. Ils construisaient des maisons magnifiques à regarder, mais pas toujours très bien pensées. Ils dévouaient du temps et de l'énergie à la réalisation d'œuvres d'art. Ils célébraient certains événements par des fêtes somptueuses. En règle générale, ils étaient plutôt heureux.

Le roi Lyandir était déçu de voir si peu de ses sujets suivre son exemple et mener une existence aussi frugale que raisonnable. Il consacra de nombreuses années à ce problème. Finalement, il décida que son peuple ne comprenait simplement pas qu'il pourrait accomplir bien plus s'il ne perdait pas son temps en activités frivoles. Peut-être avait-il simplement besoin d'autres exemples, raisonna-t-il.

Le roi décréta que toutes les nouvelles constructions devaient être simples, sans ornements et pas plus grandes que ne l'exigeait leur fonction. Les gens en furent contrariés, mais ils appréciaient leur souverain et respectèrent la nouvelle loi. Au terme de quelques années, les bâtisses dépouillées furent plus nombreuses que les décorées. Les citoyens employèrent l'argent économisé pour produire et acheter des œuvres d'art plus spectaculaires encore et organiser des fêtes toujours plus excessives.

Une nouvelle fois, le roi Lyandir décida de leur fournir un exemple strict des bénéfices que leur vaudrait le fait d'employer leur temps et leurs ressources à des choses plus pratiques. Il interdit toutes les œuvres d'art dans la ville. Les gens en furent marris, mais ils savaient que leur roi faisait ce qu'il pensait être le mieux pour eux. Cependant, la nature humaine ne se laisse pas si facilement contrarier. Quelques années plus tard, la ville était remplie de bâtiments simples, sans attrait et dénuée de la présence de toute œuvre d'art. Cependant, les gens avaient à présent plus d'argent et de temps à consacrer à leurs fêtes et leurs festivals.

Le cœur lourd, le roi Lyandir décida que ses sujets devaient être traités comme des enfants. Et, comme tous les enfants, ils avaient besoin de règles imposées pour discerner les véritables priorités de l'existence. Il décréta donc qu'il n'y aurait plus de festivités dans la cité. Le chant, la danse et la musique furent tous interdits. Même le boire et le manger furent limités à l'eau et aux nourritures simples.

Les gens du peuple en eurent assez. La révolte était hors de question, car le roi Lyandir disposait d'une armée bien entraînée. De larges foules se massèrent alors dans les lieux saints et les temples, priant tous les dieux, et même certains des princes Daedra, pour que le roi Lyandir révoque ces nouvelles lois oppressives.

Shéogorath entendit leur appel et décida de rendre visite au roi Lyandir. Il apparut dans les rêves du monarque sous la forme d'un champ de fleurs, chacune dotée de bras au lieu de pétales et avec le visage du Dieu fou en son centre. « Je suis le seigneur des créatifs et des déments. Puisque vous n'avez aucun usage pour le don que je pourrais vous faire de la créativité, j'ai décidé de vous bénir par une abondance de mon autre don. »

À partir de ce jour, tous les enfants nés dans la cité furent frappés de folie. Comme les bébés ne révèlent pas les maladies de l'esprit, cette affliction n'apparut que plusieurs années plus tard. Le propre fils du roi faisait partie des victimes, souffrant d'illusions et de crises. Pourtant, le roi Lyandir refusa de changer sa façon de faire.

Lorsque son fils, Glint, eut douze ans, il poignarda Lyandir pendant son sommeil. Dans son dernier souffle, le roi voulut savoir : « Pourquoi ? ». Son fils répondit alors : « C'était la chose la plus pratique à faire pour moi ».

Le nouveau jeune roi ordonna que tous les serviteurs du palais soient massacrés. Il organisa un grand festival pour célébrer son nouveau règne et la fin des lois édictées par Lyandir. Il servit à la foule un ragoût fait à partir des carcasses des serviteurs du palais, ordonna que tous murs de la ville tournés vers l'est soient peints en rouge, tandis que ceux tournés vers l'ouest seraient zébrés, et décréta que chaque citoyen devait porter un masque soigneusement décoré sur l'arrière de son crâne. Puis il incendia le palais et entama la construction d'un nouvel édifice.

Dans le nouveau palais, le jeune roi ordonna que ses appartements personnels n'aient aucune porte, de peur d'être attaqué par de petites créatures de la forêt. Il voulut qu'il n'y ait aucune fenêtre, de crainte que le soleil et la lune soient jaloux de lui et ne complotent pour l'assassiner.

C'est ainsi que prit fin la lignée du roi Lyandir. Les habitants de la ville retournèrent à leurs grands travaux artistiques et à leurs bruyantes festivités. Ils continuèrent de parler et d'agir comme s'ils avaient un roi bien vivant et maintinrent même le palais en état, en l'utilisant comme une maison pour prendre soin de leurs enfants déments. Shéogorath fut extrêmement satisfait de cette issue. À partir de ce jour, la cité fut bénie par la présence d'un grand nombre d'artistes talentueux et de citoyens dérangés.



Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard