FANDOM


Par Cloelius Maluginensis

Capitaine d'intendance, septième Légion

Depuis vingt ans que je suis capitaine d'intendance pour la septième Légion, j'ai appris une vérité absolue : la cuisine, qu'on passe la tambouille pour soi ou pour une armée, c'est pareil. À la demande du grand mage général Septima Tharn, je vais partager ce que je sais pour aider les approvisionneurs de légions moins accomplis.

===Phase 1 : Obtention des ingrédients ===

En campagne, votre paquetage est le seul garde-manger fiable de vos soldats. Réquisitionnez tout ce que vous trouverez – tous les tonneaux, coffres ou sac de grain devraient faire une contribution à votre cause.

En tant que soldat impérial, vous avez un droit de réquisition universel, mais faites preuve de mesure. Un citoyen dont le garde-manger est vide se rappellera souvent des actions impériales. Une poignée ou un objet dans chaque tonneau, coffre ou sac, voilà ma règle.

===Phase 2 : Obtention des recettes ===

N'oubliez jamais que vous ne faites pas de la cuisine gastronomique. Vous ne préparez pas les repas de la duchesse de Cheudinhal. Peu importe si c'est bon, du moment que ça remplit le ventre de la cohorte. Vous voulez des recettes rapides, simples et faciles à produire en masse.

Tiens, prenez le chapon grillé. Il faut de la viande de chapon et de la graisse. Même si vous savez ce qu'il faut comme ingrédients, sans la recette, ils ne vous servent à rien. Il y a des variantes locales pour toutes les recettes, alors guettez les recettes pendant que vous réquisitionnez vos ingrédients.

===Phase 3 : Cuisinez ! ===

Une fois la recette apprise, apportez vos ingrédients à un feu de cuisine, et préparez-les. Ne brûlez pas la nourriture.

Pensez à servir votre cohorte ce dont elle a le plus besoin. Les éclaireurs et les voltigeurs, ça aime la chèvre rôtie. Les mages préfèrent la soupe de chapon aux nouilles. Les fantassins, ça ne crache jamais sur une tourte au trotteur. Et n'oubliez jamais, un repas chaud fait la différence entre la vie et la mort.

Addendum : Brasserie de campagne

On me pose souvent des questions sur la boisson, alors ça mérite bien une note. Je vous conseille de ne jamais garder plus qu'une flasque de bonne bière sur votre personne. Votre cohorte saura que c'est une récompense pour les plus méritants.

Mais parfois, la cohorte a besoin de courage liquide, avant une bataille ou une revue. C'est là que je prépare une horrible piquette à partir des recettes locales, à la fois pour flanquer un choc aux soldats, et pour éviter qu'ils y prennent goût.

Les Phases 1 et 2 sont les mêmes que pour la cuisine. Et la troisième ?

===Phase 3 : Brassez ===

Pensez à une recette que vous connaissez, apportez les ingrédients à un feu de cuisine, et mélangez. Et ne brûlez pas la bière.

J'offre souvent mes excédents de bière aux riverains qui ont « contribué » à mes réserves. Ce n'est pas la politique impériale, mais ça aide mes cohortes à conserver les bonnes grâces quand on doit se replier en vitesse à cause des échecs de légions moins solides.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard