FANDOM


Par Anthil Morvir

Une pièce en un acte

Personnages :

Malvasian : Un mage de bataille haut-elfe

Inzoliah : Un mage de bataille Elfe Noir

Dolcettus : Un guérisseur cyrodiléen

Schiavas : Un barbare argonien

Un fantôme

Des bandits

Lieu : Boislancien

Quand le rideau se lève, on découvre la région labyrinthique et brumeuse du légendaire Bosquet des anciens de Val-boisé. On entend le hurlement des loups. La silhouette d'un homme-reptile, SCHIAVAS, apparaît à travers les branches d'un des arbres. Il inspecte les alentours.

SCHIAVAS : La voie est libre.

INZOLIAH, une magnifique Elfe Noire magicienne descend de l'arbre, aidée par le barbare. On entend des bruits de pas tout proches. Schiavas dégaine son épée et Inzoliah se prépare à lancer un sort. Mais personne n'apparaît.

INZOLIAH : Tu saignes. Tu devrais voir Dolcettus pour qu'il te soigne ça.

SCHIAVAS : Il n'a plus aucune énergie après tous les sorts qu'il a lancés dans les cavernes. Mais ça va. Si on arrive à sortir de là et que personne n'en a besoin, je prendrai la dernière potion de soins. Où est Malvasian ?

MALVASIAN, un mage de bataille haut-elfe et DOLCETTUS, un guérisseur cyrodiléen, émergent de l'arbre. Ils portent un lourd coffre. Ils essaient maladroitement de descendre de l'arbre tout en portant leur butin.

MALVASIAN : Je suis ici, mais je me demande encore pourquoi c'est à moi de porter ça. J'ai toujours cru que l'avantage d'explorer un donjon avec un grand barbare, c'était qu'il se charge de porter le butin.

SCHIAVAS : Si je portais ça, je ne pourrais pas combattre. Et, arrête-moi si je me trompe, mais il me semble qu'aucun de vous trois n'a assez de magie de côté pour nous faire sortir d'ici en vie. Pas après avoir foudroyé et pulvérisé ces humonculéus là-dessous.

DOLCETTUS : Homoncules.

SCHIAVAS : Ne t'inquiète pas, je ne vais pas faire ce que tu crois que je vais faire.

INZOLIAH (innocemment) : De quoi parles-tu ?

SCHIAVAS : Vous tuer tous et m'approprier cette Cotte d'ébonite. Avoue-le… tu croyais que c'était ce que je pensais.

DOLCETTUS : Quelle épouvantable pensée ! Jamais je n'aurais songé que quiconque, aussi vil ou dégénéré…

INZOLIAH : Et pourquoi pas ?

MALVASIAN : Il a besoin de porteurs, comme il l'a dit. Il ne peut porter le coffre et combattre les habitants du bosquet des Anciens.

DOLCETTUS : Par Stendarr. Sournois et fourbe, typique d'un Argonien…

INZOLIAH : Et pourquoi as-tu besoin de moi vivante ?

SCHIAVAS : Ce n'est pas une nécessité. Sauf que tu es plus mignonne que les deux autres, pour une peau tendre bien entendu. Et si quelque chose nous tombe dessus, peut-être qu'il s'en prendra d'abord à toi.

Du bruit provient des broussailles toutes proches.

SCHIAVAS : Va voir ce que c'est.

INZOLIAH : Probablement un loup. Il y en a plein dans ces bois. Toi, va voir ce que c'est.

SCHIAVAS : Tu n'as pas le choix, Inzoliah. Vas-y et tu pourras vivre. Reste là et tu ne vivras pas.

Inzoliah réfléchit puis se dirige vers les broussailles.

SCHIAVAS (à Malvasian et Dolcettus) : Le roi de Silvenar nous donnera beaucoup d'or pour la Cotte et il serait plus rentable de partager en trois plutôt qu'en quatre.

INZOLIAH : Tu as bien raison.

Soudain Inzoliah se met à léviter jusqu'au sommet de la scène. Un fantôme translucide apparaît dans les buissons et se précipite sur la personne suivante, qui se trouve être Schiavas. Tandis que le barbare crie et lui donne un coup d'épée, une attaque tourbillonnante le projette à terre, inconscient. Le fantôme se tourne alors vers Dolcettus, le guérisseur, et tandis que le fantôme le frappe, Malvasian projette une boule de feu qui le vaporise.

Inzoliah redescend au sol tandis que Malvasian examine les corps de Dolcettus et de Schiavas. Ils sont tous les deux pâles à cause du pouvoir d'absorption du fantôme…

MALVASIAN : Tu avais encore un peu de magie en réserve après tout.

INZOLIAH : Toi aussi. Sont-ils morts ?

Malvasian prend la potion de soins dans le sac de Dolcettus.

MALVASIAN : Oui. Heureusement, la potion de soins ne s'est pas cassée quand il est tombé. Bon, il semble qu'il ne reste que nous deux pour la récompense.

INZOLIAH : On ne peut sortir d'ici l'un sans l'autre, que ça te plaise ou non.

Les deux mages de bataille ramassent le coffre et commencent à progresser dans le sous-bois, faisant une pause de temps en temps pour entendre d'éventuels bruits de pas ou d'autres sons inquiétants.

MALVASIAN : Si je comprends bien, il te reste un peu de magie et tu t'en es servi afin que Schiavas soit la cible du fantôme et pour me forcer à utiliser mes propres réserves de manière à détruire la créature pour que je ne sois pas plus puissant que toi. C'est un raisonnement brillant.

INZOLIAH : Merci. C'est de la pure logique. Te reste-t-il de l'énergie pour lancer un autre sort ?

MALVASIAN : Bien entendu. Un mage de guerre expérimenté connaît toujours quelques sorts mineurs mais efficaces, pour de telles occasions. Et toi, tu as encore quelques tours dans ta manche ?

INZOLIAH : Bien entendu, comme tu l'as si bien dit.

Ils font une brève pause en entendant une plainte sinistre retentir dans les airs. Quand la plainte s'estompe, ils se remettent en marche.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard